Actualités

19 juin 2018

Quelles essences sont utilisées pour les maisons en bois ?

background-909386_1920

Mais quels bois sont utilisés dans la construction de nos maisons ? Chaque essence a ses propriétés et ses usages. Mais si l’on veut s’inscrire dans une démarche écologique, exit teck, iroko et autres bois exotiques : s’ils résistent en général parfaitement à l’humidité et sont particulièrement résistants, vous imaginez bien que leur bilan carbone laisse à désirer… Penchons–nous donc sur quelques essences locales qui ont fait leurs preuves.

En France, il est coutume de conseiller les essences les plus locales possibles. Et pour cause, ces arbres offrent en général une bonne résistance aux principaux enjeux climatiques de l’endroit où vous bâtissez votre demeure.

Les principaux bois durs utilisés en France

Contrairement aux idées reçues, l’essence de chêne est assez rare en France de nos jours, et donc coûteuse. On la retrouve dans la construction des charpentes et des parquets, pour sa robustesse. Plus facile à travailler, l’essence d’hêtre est un allié de choix pour la confection de menuiseries, de plans de travail, de revêtement ou de parquets. Plus résistant et durable, l’érable une essence prisée pour les parquets. Sa couleur claire contraste avec le brun du chêne ou du hêtre.

Et les bois tendres ?

Léger mais particulièrement résistant, l’épicéa est majoritairement utilisé dans la construction des maisons… Mais il demande à être traité contre les ravages de l’humidité ! Pour les bardages et les finitions, planchez sur du cèdre, très résistant face aux intempéries de votre région. Et enfin, le mélèze, au bois résineux, est idéal pour les aménagements.. et la décoration.

Enfin, pour l’ossature et le bardage, les principales essences utilisées restent sans conteste le sapin et le douglas.

Colonne latérale Maisons de l'Avenir