Actualités

11 déc 2017

L’isba, la maison traditionnelle de Russie

8523140868_0bf7613e16_z

Toute de bois construite, l’Isba est la maison traditionnelle de Russie depuis des siècles et nourrit de nombreux contes, dont la mythologie de Baba Yaga… Cap sur la Russie !

Si la plupart des Russes vivent aujourd’hui en appartements ou maisons modernes, tous connaissent l’isba, cette maison en bois typique des paysans des terres russes. Les premiers témoignages de ces chalets remontent aux Xe et XIe siècle et ont été retrouvés au cours de fouilles. Posée souvent à même la terre battue, l’isba consistait alors en un bâtiment de rondins de bois à la toiture pentue, disposant d’une seule petite ouverture pour ses habitants. Sa construction sans clous repose sur un savant assemblage de rondins.

Du foyer au poêle

Pas de fenêtres, ni même de cheminée : le foyer devait chauffer efficacement la maison pendant plus de 6 mois ! Heureusement, au fil du temps, la maison s’ouvre et s’aère… Le foyer évolue peu à peu en poêle, bien souvent construit en pierres sèches, qui devient l’élément central de la maison. On l’utilise alors pour chauffer la pièce, cuisiner, pour chauffer l’eau des bains… Mais les conduits de cheminée restait un luxe que beaucoup de paysans ne pouvaient pas se payer !

Us et coutumes de l’isba

Généralement, c’est le père de famille qui avait la place la plus proche de la source de chaleur pour la nuit : la femme et les enfants dormaient à un peu à l’écart. Autre particularité de l’Isba : le coin rouge. Situé dans la partie est de la maison, il regroupe les icônes et objets de culte, notamment des lampes. Chaque habitant doit s’endormir la tête à l’Est pour ne pas présenter ses pieds à l’icône !

Depuis quelques décennies, l’isba est parfois reconvertie en Datcha, résidence secondaire équipée de toutes les commodités modernes. Très souvent citées dans les contes russes, certaines isbas se parent de couleurs chatoyantes !

Colonne latérale Maisons de l'Avenir