Actualités

18 juin 2018

Islande : tourbe dans la demeure

iceland turf houses

Se protéger du vent, des rudes températures et de l’humidité : vivre en Islande, c’est d’abord se construire un foyer chaud et sec face aux éléments. Ecologiques avant l’heure, les maisons traditionnelles islandaises, dont on retrouve de nombreux témoignages de nos jours, répondaient aux défis climatiques mais aussi aux ressources limitées de l’île.

En Islande, où les conditions climatiques sont rudes et les ressources en bois précieuses, les maisons traditionnelles, aujourd’hui emblématiques de l’île, étaient majoritairement construites avec de l’herbe et de la tourbe. Quant au bois, on le retrouve sur les façades des maisons des habitants les plus aisés : il s’agit le plus souvent de bois flottant, ou tout simplement importé. Les boiseries d’intérieur étaient un luxe !

Des constructions 100% écologiques

La tourbe, disponible en abondance, en est le composant principal. Avec ses propriétés isolantes, elle est utilisée pour les murs et les toits et repose sur un châssis de bois. L’herbe prend directement racine sur la tourbe et donne l’impression que ces maisons sortent de terre. La construction de ces maisons d’herbe, autrefois connue de tous, est un savoir-faire aujourd’hui gardé par quelques artisans… en attendant peut-être, un retour en force de ces maisons qui se fondent dans le paysage.

 

Si vous vous aventurez en Islande, vous ne manquerez pas de remarquer ces habitations – bien souvent converties en écomusées – encore très présentes dans le paysage.

Colonne latérale Maisons de l'Avenir