Actualités

27 sept 2017

Erzurum : de pierres et de bois

28448556742_08a242e66e_b

En Anatolie orientale, sujette aux tremblements de terre, comme à Erzurum, on retrouve des maisons traditionnelles toutes de pierres et de bois : une association d’essence et de roche, matériau dominant dans la région, qui permet aux habitations de résister aux vibrations, tout en assurant une protection contre le rude climat.

À Erzurum, perchée à 2000 mètres au-dessus du niveau de la mer, la rudesse du climat est l’un des plus difficile de toute la Turquie. Avec des températures extrêmes en été comme en hiver, il est primordial d’avoir une habitation résistante aux aléas climatiques, à la pression… Et à l’activité sismique de la région !

Entre écarts de températures et séismes

Les techniques de construction des habitants de l’Anatolie sont pensées pour résister aux fortes tensions générées par les séismes : les poutres de bois incrustées dans les murs de pierre supportent les tensions et les mouvements horizontaux des tremblements de terre. Cela donne des façades mixtes et un intérieur chaleureux particulièrement boisé, avec d’épais murs de pierre pour garder la chaleur ou la fraîcheur selon les saisons.

Certaines de ces maisons traditionnelles sont de véritables écrins douillets où chaque matériau est mis en valeur, du sol au plafond, en passant par ces larges poutres de bois qui donnent un cachet tout particulier aux façades… et sauvent les meubles !

 

Colonne latérale Maisons de l'Avenir